Comment le protectionnisme a été exécuté

Malgré la publicité de la Banque Cantonale Vaudoise BCV pour le traitement rapide des prêts, il a fallu au total 5 mois pour que ma demande soit finalement rejetée pour des raisons douteuses.

Dès le début, Christophe Meylan n'a cessé de recevoir des informations sans recevoir de réponse, jusqu'à ce que j'informe finalement ses supérieurs.

La justification écrite de M. Raynald Mayor, fondé de pouvoir BCV, ainsi que de M. Patrick Blanc, directeur adjoint BCV, a été complètement réfutée.

En outre, lors d’une discussion, M. Mayor m’a mentionné les véritables raisons du rejet de ma demande, à savoir la protection des entreprises suisses locales par la concurrence "étrangère".

La déclaration originale peut être entendue ici.


Le fait que mon cas soit effectivement protectionniste a été confirmé par deux institutions suisses reconnues! Ils seront mentionnés plus tard dans ce blog.



Kommentare

Beliebte Posts aus diesem Blog